23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:33

Assemblée Générale des Pupilles de la Nation et des Orphelins de Guerre

17 mars 2012


pupilles-copie-1.jpgMon intervention au nom du Conseil Général : 

 

 Les Pupilles de la Nation et les Orphelins de Guerre méritent l'admiration de notre collectivité et de nos concitoyens, vous êtes pour nous une véritable leçon de courage.


Il est impossible d'exprimer la gravité de la perte,  le sacrifice qui ont marqué vos vies.


Vous êtes le lien entre les héros que nous ne devons jamais oublier. Ce lien est sacré, indestructible et vous en êtes la mémoire forte et vivante.

 

Votre enfance a été marquée par l’irréparable, l’inacceptable, le deuil qui bouleverse une vie avec ses conséquences familiales et personnelles.

 

Vous avez droit à notre reconnaissance. Hélas aujourd’hui les promesses sont loin d’être tenues et vous attendez toujours l’indemnisation annoncée. Il est normal que vous vous sentiez les oubliés de l’histoire face à cette injustice.

 

Sous prétexte de rigueur budgétaire, le gouvernement vous refuse cette reconnaissance morale si légitime en l’assimilant à une niche fiscale.


Qu’ils soient morts par extrême cruauté ou morts par faits ou actes de guerre, le sacrifice est le même. Il ne doit pas y avoir de discrimination entre les orphelins. A l’heure où certains d’entre vous vieillissent, deviennent fragiles ou dépendants, il ne faut plus attendre. Ce manque d’équité des dispositifs, l’inégalité de «traitement» doit être résolue par un décret unique qui donnera à la reconnaissance de la République toute sa dimension.


Egalité de souffrance, égalité de réparation.

 

Pour nous qui avons la chance de vivre dans une Europe pacifiée, c’est contribuer à entretenir la mémoire, celle de la lumière et de l’espoir, que d’épauler et soutenir financièrement la grande famille qu’est votre association.

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans DISCOURS