19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 21:17

DSC00777.JPG

 Le contournement de Lons le Saunier est attendu depuis plus de vingt ans. 

  Au coeur d'un important noeud routier de liaisons interrégionales, la ville est traversée par la RD 1093 (ex-RN 83) reliant Bourg-en-Bresse et Besançon  et par la RD 678 (ex-RN 78) reliant  Louhans et Chalon-sur-Saône vers l'ouest et la Suisse vers l'est (via la RN 5 ) .

  Lons doit être la dernière ville de France de cette taille, préfecture, de surcroît, traversée encore entièrement par les camions .

Pourtant le besoin de contournement ne date pas d’hier :l'idée date de 1963 et l ’Etat l’ avait prévu en 1993 et inscrit des crédits dès 1995. Mais les hésitations et tergiversations locales ont fini par laisser partir les fonds dans un département voisin. Le projet n’avait donc pu aboutir.

Depuis que le Conseil général l’a repris en main en 2007 pour cause de décentralisation,  le chantier progresse. La nouvelle majorité en assure la continuité.

DSC00796.JPG

 Cette année il ampute de façon  importante le budget consacré aux routes départementales (7,5 M€) . Le Département en est le premier financeur avec un engagement de plus de 11 millions d’euros sur un budget total de 46 millions d’euros. Le contournement sera composé d’une voie nouvelle de 7,7 kilomètres et de 20 ouvrages : 6 giratoires, 13 ponts ainsi qu’un créneau de franchissement 2x2 voies d’une longueur de 1300 mètres. Neuf ouvrages sont déjà réalisés.

 DSC00775.JPG

 

Ce contournement aura le mérite de rendre la ville plus accessible, de réduire les embouteillages, de diminuer  les émissions de CO², de faciliter les déplacements dans le bassin lédonien et d’ améliorer la sécurité.

Mais on ne peut pas dire que tout cela ait été bien pensé, et qu’il y ait eu une vision d’avenir. En  politique,  on se contente souvent de raisonner à l’aune d’un mandat,  avec pour dessein principal sa réélection…

 

 

DSC00787.JPG

 

La bretelle du contournement passe à quelques kilomètres de l'autoroute A39, inaugurée en 1998, elle lui est pratiquement parallèle.

 Un tronçon gratuit de l’A39 n’aurait  pu faire office de contournement, comme cela se fait partout, d’autant plus que deux échangeurs  se succèdent aux portes de la ville  : Arlay et Courlaoux. 

Cela aurait évité une dépense de 46 M€ et le gaspillage de terres agricoles.( Au total le Conseil général aura acheté130 ha de terrains pour un montant de 1,3M€.)

L’économie réalisée aurait pu être affectée au contournement Est.

 

 

DSC00792.JPG

 

Mais il aurait fallu au départ considérer le projet dans son  contexte départemental en envisageant globalement contournement , rocade et accès au plateau. Car on ne peut ignorer  les problèmes de la Vallée de la Vallière , le danger des poids lourds traversant les communes de Revigny, Conliège et Perrigny,  la problématique de la liaison Poligny-  Orgelet-Haut Jura pour l'activité économique.

D’autant que depuis la privatisation des autoroutes par la droite en 2005,  l’explosion du coût des péages renvoie de plus en plus de trafic sur les routes départementales !

 

  cont.jpg

  Le Conseil général  se penche sur les problématiques du  contournement Est, les études font apparaître des tracés dont les coûts varient de 50 M€ à  100M€. 

 Le contournement ouest sera achevé en 2014 et nos services  techniques veillent à la réussite des travaux complexes de cette voirie nouvelle qui ne sont pas sans impact sur l'environnement et la vie des riverains: en 1997 une enquête publique avait donné un avis défavorable car le tracé était dommageable par ses impacts environnementaux et urbanistiques et surtout  parce qu'il était "d’ une fonctionnalité incomplète".

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA