12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 18:44

                                     loulle11

 

Loulle: l'Avenir des empreintes des dinosaures divise élus et scientifiques.

Article du Progrès du 12 mai 2013 écrit par Hélène Leclerc;

Ma réponse au journal:

 

Au Conseil général, nous sommes bien conscients de l’urgence qu’il y a à protéger ce patrimoine très rare et d’importance majeure qui, depuis sa découverte par Jean François Richard en 2004 risque une dégradation fatale, Nous sommes sensibles aux cris d’alarme des scientifiques et des géologues et nous souhaitons tout mettre en œuvre pour protéger  ces empreintes vieilles de 155 millions d’années qui ont beaucoup à nous apprendre,

 

      -     Sur notre département à l'ère où avec ses lagunes, ses archipels et ses massifs coralliens, le Jura  était le paradis subtropical des dinosaures, du temps où notre planète ne comptait qu’un seul continent : la Pangée.

 

                                     loulle4

 


-       Sur la biologie des plus vieux sauropodes qui ont vécu 55 millions d'années, sur le comportement  et surtout la locomotion des dinosaures diplodocus ou autre allosaures..

Après les fouilles archéologiques, financées par le Conseil général une étude de valorisation a été menée par le département et les aménagements préconisés en 2010  se sont révélés très coûteux : 1 M€ pour les collectivités.

 

                                     DIPLODOCUS.jpg

 

Nous allons donc trouver une solution plus modeste en concertation avec l’Etat, la Région, et en accord avec  les collectivités concernées: mairie de Loulle, communauté de communes , nous avons déjà réfléchi à un éventuel remblayage partiel de sauvetage de la plus grande partie et à une mise en valeur d’une ou deux pistes avec couverture, panneaux d’interprétation.

Le problème à résoudre est pour le moment de désigner le maître d’ouvrage, la commune est propriétaire du site. D’autre part contrairement aux fouilles archéologiques, il n’y a malheureusement pas de loi rendant obligatoire la protection des sites paléontologiques.

Un comité de pilotage auxquels sont favorable les élus, pourrait se mettre en place sous l'autorité de l’ETAT et de Monsieur le Préfet.

 

                                  LOULLE1

Pour ma part je pense que les pistes à dinosaures sont des atouts touristiques et culturels importants  et je crois que la valorisation du site exceptionnel de Loulle, doit s’intégrer dans celle du réseau de l’arc  jurassien géologique et paléontologique :  Coisia, Plagne, Courtedoux en Suisse .

 A cet effet nous allons rencontrer prochainement nos voisins de l’AIN sur leur projet Dinoplagne.

 

                                    LOULLE

Ce qui est rassurant c’est que si l’érosion et le temps font inexorablement leur œuvre, les scientifiques et géologues ont fait un énorme et minutieux travail de sauvegarde de cette découverte pour les générations futures par de multiples relevés, croquis, photos , films conservés…

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES