19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 11:51

 

 

gaspi-alim--11--retouche0-copie-1.jpg

 

 

C’est  la semaine européenne de la réduction des déchets et  le Conseil général  s’engage pour "zéro gâchis, zéro déchet"

Le Conseil général est directement concerné par la problématique du gaspillage alimentaire, puisqu’il organise la restauration scolaire des collèges et que différents schémas ou plans départementaux relatifs aux déchets ou à l’eau relèvent de sa responsabilité.

Chaque jour  7000 repas sont fabriqués dans les collèges du Jura, 1 300 000 par an.

Nous sommes persuadés que le « moins jeter » passe par le « mieux manger » et que lorsque la nourriture est bonne, il en va moins à la poubelle.

Les raisons du gaspillage sont diverses : insatisfaction sur la qualité des repas , sur l’aspect , le goût, peur de l’inconnu, méconnaissance des aliments et des saveurs , repas pris à la va vite..

Nous avons engagé de nombreuses actions pour  que les 7 000 jeunes, confiés à midi par leurs familles à la restauration scolaire,  bénéficient  d’une alimentation  équilibrée, variée  et suffisante  qui corresponde aux besoins nutritionnels et énergétiques de leur âge.

Un important travail d’éducation nutritionnelle a été entrepris avec l’Education Nationale, avec les équipes éducatives, les cuisiniers et les personnels de direction : repas à thème,  semaines du goût, initiation à la diététique...

Nous avons engagé un plan de rénovation et de modernisation des cuisines  avec  des équipements comme  les fours à cuisson lente ou de nouvelles chaînes de self made in Jura.

 

Nous souhaitons développer l’approvisionnement des collèges en produits locaux et biologiques. Pour ce faire nous avons constitué un groupe de travail avec la chambre d’agriculture, le lycée agricole, la cuisine centrale de Lons, et les représentants des collèges. Nous  portons  une attention particulière à l’évolution des budgets repas et  nous organisons une harmonisation des tarifs à entre 3 € et 3,5 €e repas ; nous allons donc inscrire 100 000 € au budget 2014 pour compenser le prix d’achat des produits bio ou locaux de qualité.

 

 Des formations fréquentes sont organisées par le Conseil général pour les équipes de cuisine.

 Le repas ne sert pas pas qu’à satisfaire un besoin physiologique ,  il doit être un moment de plaisir, de partage et d’éducation.

 

Il faut valoriser le travail de préparation par un contact de qualité avec les cuisiniers et les personnels de cuisine, redonner du sens à la nourriture et du respect pour les aliments, en particulier du pain, le plus gaspillé.

 

Jules VALLES : l'Enfant: 

"Mon enfant, il ne faut pas jeter le pain ; c’est dur à gagner. Nous n’en avons pas trop pour nous ; mais si nous en avions trop, il faudrait le donner aux pauvres. Tu en manqueras peut-être un jour, et tu verras ce qu’il vaut. Rappelle-toi ce que je te dis là, mon enfant ! »
Je ne l’ai jamais oublié.
Cette observation, qui, pour la première fois peut-être dans ma vie de jeunesse, me fut faite sans colère, mais avec dignité, me pénétra jusqu’au fond de l’âme ; et j’ai eu le respect du pain depuis lors.
Les moissons m’ont été sacrées, je n’ai jamais écrasé une gerbe, pour aller cueillir un coquelicot ou un bluet ; jamais je n’ai tué sur sa tige la fleur du pain !
Ce qu’il me dit des pauvres me saisit aussi et je dois peut-être à ces paroles, prononcées simplement ce jour-là, d’avoir toujours eu le respect, et toujours pris la défense de ceux qui ont faim.
« Tu verras ce qu’il vaut. »
Je l’ai vu !"

 

 

 

Les collèges du Jura sont fortement impliqués dans cette démarche de respect de la nourriture, en particulier  le collège de Poligny, primé au niveau national pour le manifeste  les « 10 commandements de l’élève engagé »  manifeste qui fait suite aux « 10 commandements d’un chef engagé »  (Christophe Demangel).

Les élèves  pèsent systématiquement les restes de leur  plateau repas et visent le « zéro déchet »

La quantité de nourriture jetée,  qui a considérablement diminué,  finit au composteur.

 

 

COMPOSTAGE-POLIGNY.png

Compostage à Poligny

En lien avec le SYDOM, nous souhaitons engager tous les collèges du Jura dans la pratique du compostage des déchets de cantine.  C’est le cas aujourd’hui  pour 15 collèges sur 27. Les coll2giens  sont très fiers de produire du compost, de rendre à la terre ce qu’elle leur a donné de bon, et d’être des acteurs du développement durable. Nous soutenons aussi  la mise en place d’Agenda 21 dans les collèges pour qu’ils s’inscrivent dans un projet global d’écocitoyenneté   .

Cette  journée de lutte contre le gaspillage alimentaire est l’occasion d’une prise de conscience générale pour nous qui vivons dans des sociétés industrialisées de surconsommation.

Alors qu’un tiers de l’alimentation des pays développés va à la poubelle, 825 millions de personnes souffrent de faim chronique ailleurs  dans le monde.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA