28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 21:50

Le Progres 28/08/2012

Hélène Leclerc

 

iufm.jpg

 

La transformation de l’ancien internat de l’IUFM en mini-cité universitaire est en marche. Fermé depuis 2005, car il ne répondait plus aux normes, cet espace est sur le point de vivre une seconde jeunesse. Sur les quarante-quatre logements étudiants prévus par le Conseil général, propriétaire des lieux, seize chambres seront bientôt prêtes à accueillir leurs futurs locataires le 3 septembre. Les ouvriers étaient au travail toute la semaine dernière. Ultimes coups de pinceaux ou derniers détails à régler, ils mettaient du cœur à l’ouvrage pour livrer les chambres dans les temps. La deuxième phase de ce projet, qui s’élève à 1,5 million d’euros commencera quant à elle en octobre (lire ci-contre). Ces chambres sont à la fois standard et fonctionnelles tout en répondant aux normes de sécurité en vigueur. « Dans la mesure du possible, on a essayé de conserver le parquet d’origine. Nous avons installé des menuiseries qui ont de très bonnes performances énergétiques. Une certaine hauteur de plafonds a été aussi respectée afin de permettre l’évacuation des fumées », précise Véronique Ratel, l’architecte. La superficie du logement est de 9 m ² et chaque chambre a un bloc sanitaire individuel avec douche, lavabo et wc, un placard, un lit et un bureau.

Pas de grand luxe donc, mais un loyer plus qu’abordable puisque le locataire aura à payer moins de 120 euros.

« Nous avons décidé de mener ces travaux pour offrir la possibilité à nos jeunes de se loger convenablement à moindre coût. Mais cette offre ne vient pas concurrencer l’existant, c’est un complément », précise Danielle Brulebois, vice-présidente du conseil général, en de l’éducation. Quatorze pensionnaires ont déjà déposé un dossier auprès de Patrick Chatot, gestionnaire et responsable administratif des lieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans REVUE DE PRESSE