13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 22:43

Orgues2

 

Inauguration des orgues de Saint Anatoile

Salins – 8 juin 2013

 

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Mesdames et Messieurs les Maires et élus,

Monsieur le Directeur de la DRAC,

Monsieur le Vicaire général,

Madame la Conseillère régionale, Présidente des Maires,

Madame la Conseillère générale,

Monsieur le Président et Mesdames et Messieurs les Amis des Orgues,

Mesdames et Messieurs,

 

L’inauguration des grandes orgues de Saint Anatoile qui nous réunit ce soir est un moment fort et solennel, c’est un évènement exceptionnel pour la ville de Salins et pour tout le Jura. Il fera date dans l’histoire de l’art sacré de notre département.

Au nom du Président du Conseil général, que je représente ici ce soir, et de mes collègues Conseillers généraux, j’adresse à tous ceux qui sont les artisans de cette magique renaissance, nos remerciements et nos félicitations.

Véritable œuvre d’art, splendides à contempler et merveilleuses à entendre, les orgues sont maintenant dignes de  l’écrin que leur offre votre majestueuse cathédrale. Elles en magnifient l’architecture exceptionnelle .

 

Je sais ce qu’il vous en a coûté d’énergie, de détermination et d’enthousiasme pour mener à bien cette restauration. La ferveur avec laquelle vous l’avez soutenue, vous les Amis des Orgues, vous les élus : Madame la Conseillère générale et  Monsieur le Maire, ses adjoints et son Conseil municipal, les habitants et les paroissiens de Salins, aux côtés de l’Etat, de la DRAC, de la Région, du Conseil général, montre l’attachement que vous portez à votre patrimoine, à votre histoire et à vos racines.

 Après avoir traversé les siècles, survécu aux guerres, aux incendies, aux révolutions et aux diverses infortunes , ce chef d’œuvre qui porte les marques du génie de Riepp et Merklin, est  maintenant durablement préservé.

Aujourd’hui, sa perfection s’impose à nous, par la noblesse des matériaux, par les essences rares des boiseries et des tribunes, par la grâce des sculptures du buffet, par les timbres délicats  de son millier de tuyaux.

Au Conseil général, nous sommes comme vous très attachés au patrimoine religieux qui est notre mémoire collective et qui, il faut bien le dire, constitue dans le Jura, l’essentiel de notre patrimoine  artistique .  Dans la plus modeste des églises de nos campagnes , l’art sacré a beaucoup à nous apprendre sur les communautés qui nous ont précédés……

Nous soutenons financièrement la restauration et la conservation de ce patrimoine .

Nous apportons une attention particulière au patrimoine organistique qui participe à la renommée culturelle de notre département,  initie de multiples concerts et festivals, en soliste,  en accompagnement d’instruments ou comme ce soir de superbes voix .

L’orgue, comme le disait Balzac, est le roi des instruments, le plus grand, le plus audacieux, le plus magnifique jamais créé par le genre humain.

orgue1.jpg

 

Les œuvres qui sont jouées par les organistes font partie de la musique universelle, ce langage qui traverse  les époques, se joue des frontières et qui touche ce qu’il y a de plus profond dans le cœur de chacun d’entre nous, quels que soient son parcours, sa culture et ses convictions.

Victor Hugo disait : «  il y a deux choses dans un monument, son usage et sa beauté : son usage  appartient à son propriétaire, sa beauté appartient à tout le monde. »

Les orgues de Saint Anatoile serviront bien sûr à rehausser la vie liturgique de la paroisse, mais au-delà, elles enrichiront l’activité musicale, elles favoriseront la pratique artistique, offrant des possibilités nouvelles à l’organiste et à ses jeunes élèves. Elles annoncent de nouvelles découvertes, de nouvelles rencontres avec l’art, du partage et  des liens entre les habitants et les générations. Elles permettront un accès à la culture encore élargi .

La culture n’a jamais été aussi essentielle qu’aujourd’hui, elle n’est pas un superflu, elle ne doit pas être une variable d’ajustement. Elle doit traduire une véritable ambition car elle joue un rôle de premier plan dans le dynamisme et l’attractivité de nos territoires. C’est particulièrement vrai à Salins, pays d’art et d’histoire, où la culture irrigue comme une sève tous les projets de développement.

Vous avez dans votre belle ville un riche héritage qui vous oblige. Vous ne ménagez pas vos peines pour le préserver et le faire vivre; vous le faites rayonner en l’inscrivant dans la modernité. Je citerai pour exemple le classement UNESCO des Salines et la rénovation du Musée du Sel, premier prix des palmarès régional et départemental de l’architecture.

Les élus de ce territoire savent bien que la culture est créatrice de richesses, tant matérielles que spirituelles.

Mais voici que le moment tant attendu (depuis seize ans comme l’a dit Monsieur le Maire) le moment tant attendu est arrivé, les grandes orgues de Saint Anatoile vont pouvoir chanter. Et je crois que vous ne pouviez faire meilleur choix que de confier au grand organiste jurassien Christian Bacheley , la célébration de la renaissance de ce merveilleux instrument.

Danielle Brulebois.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA