7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 10:27
 iufm2
 
      Le site de l'ancienne Ecole normale de garçons, l'IUFM, situé rue des Ecoles à Lons appartient au Conseil général depuis 1863. Il  fait partie intégrante de l'Université de Franche -Comté et  depuis qu'elles sont autonomes, les Universités ont le souci d'une gestion économe de leur fonctionnement.
 Nous tenons à la présence d'un pôle universitaire dans le Jura et pour assurer la pérennité du site  à Lons, devenu maintenant ESPE ( Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education) qui était plus ou moins menacé, nous avons restauré l'internat  fermé depuis 2004 pour non conformité aux normes de sécurité.
Invité à l'inauguration, Monsieur le Vice- président de l'Université s'est réjoui des bonnes relations établies avec le Conseil général qui s'emploie à offrir aux étudiants les meilleures conditions d'étude. Il nous a assuré de la volonté du Président de l'Université de maintenir à Lons une ESPE et d' y développer des formations universitaires.
 
.iufm
 
Nous  avons fait réaliser  pour 1 547 000 euros de travaux (conçus et suivis par le service bâtiment du Conseil général et parfaitement exécutés par des entrepreneurs  jurassiens.)
 Le site s'est désormais  transformé en un véritable petit campus universitaire : 42 chambres avec salle de bains, au loyer très accessible de 220 €.       
Onze entreprises ont travaillé sur ce chantier de juin 2012 à mars 2013 sous la direction du cabinet d’architectes Ratel. Deux chambres ainsi que toutes les salles communes (cuisine, foyer, salle d’étude, laverie) sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et l’ensemble répond aux réglementations thermiques.
 
 Le site accueille aujourd'hui 30 étudiants en première année de Master, 20 en deuxième année  de Master et 20 étudiants en licence . Quelques élèves infirmières y sont  aussi hébergées.
 
 
IUFM6
 
L'immeuble a un intérêt patrimonial et architectural certain. Il méritait d'être sauvé du délabrement ! S'il n'est pas classé  au titre des monuments historiques, il est néanmoins représentatif de l'architecture élégante lédonienne de la fin du XIXème siècle avec ses toits d'ardoise à pans brisés et ses mansardes.
On le doit à Pierre Paillot de Bletterans, ancien élève de l'école des Beaux-Arts et architecte de la ville de Lons-le-Saunier de 1847 à 1874.
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA