11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:46

 
 

pompierfr_0_0.jpg 

 

Je suis très heureuse de fêter avec vous la Sainte Barbe.  
Fêter la Sainte Barbe, c’est une tradition populaire en l' honneur de votre Sainte Patronne, symbole de la puissance  liée au feu, mais c’est surtout nous permettre de nous retrouver tous les ans à la même époque pour honorer les Sapeurs Pompiers volontaires en activité et les vétérans de notre centre.
Votre amicale maintient le lien entre les générations de pompiers et la population, et vous organisez aussi régulièrement des manifestations locales qui nous rassemblent.
Votre amicale a un rôle important, vous vivez souvent des moments diffiiciles au service de nos concitoyens. Partager des moments de convivialité comme aujourd'hui permet de consolider les liens de solidarité et de fraternité entre vous afin d'être plus forts devant la dureté des évènements de la vie et  la détresse humaine.
Cette tradition que vous  perpétuez à Chaumergy, me donne l'occasion de vous  témoigner à nouveau ma reconnaissance,  à vous les Vétérans et à vous les Volontaires en activité. A des époques différentes avec des moyens différents et autrefois modestes, vous avez été et vous êtes tous animés par la même volonté de rendre service.
 
Votre engagement c’est de secourir à tout moment, de sauver des vies, sans craindre de mettre la vôtre en en danger voire en péril. Lors du sinistre particulièrement douloureux de ce début d'année, vous vous êtes distingués par votre courage et votre professionnalisme. Et si vous acceptez tous les risques, tous les sacrifices, c’est pour les autres. Vous incarnez le service public dans ce qu’il a de plus noble, ce service public en voie de disparition dans nos territoires ruraux.

Il est de notre responsabilité collective de prendre en compte vos attentes, vos propositions, qu’elles concernent les conditions de travail, la formation, le volontariat, ou encore la fin de carrière de ceux qui se sont engagés pendant des années au service de la collectivité.
 
 
Vous pouvez compter sur le SDIS et le Département qui sont vos autorités de tutelle, toutes deux présidées par Christophe Perny. Pour être membre du CASDIS et suppléer parfois le Président, je peux vous assurer que ces deux institutions travaillent en parfaite intelligence avec le Colonel Coste et son personnel pour conduire une politique qui assurera le meilleur service à nos concitoyens.
 
Nous souhaitons que nos concitoyens bénéficient d’une capacité de secours au meilleur niveau et près de chez eux et nous avons engagé des moyens importants tant en fonctionnement qu’en investissement, notamment pour la modernisation des casernes.
 
L’année 2011 a été marquée par le renouvellement de nos instances et de la présidence de l’établissement public

 

Consécutivement aux élections cantonales, succédant à Mr Jean-François GAILLARD, président pendant 7 ans, c’est désormais Mr Christophe PERNY, le Président du CG qui préside le SDIS, donnant une nouvelle impulsion dans les relations SDIS/CG.  

Les élus du nouveau bureau ont pu prendre la mesure de la situation des centres en les visitant tous durant l’été.

 

Une accélération de la réalisation du plan pluriannuel de construction ou de réhabilitation des casernes est décidée

 

Les casernes de  DOLE et de LONS sont vétustes et peu fonctionnelles, et nous héritons de cette situation, qu'il faut gérer. 

Les opérations structurantes( elles servent à toute la population jurassienne) nécessaires  ont été lancées par le CASDIS de fin juin, leur réalisation est prévue d’être achevée en 2014 pour Dole et 2015 pour Lons ; elles représentent un budget de 12 M€

 

Mais les plus petits centres ne sont pas oubliés pour autant, car nous avons bien conscience que pour garder des pompiers volontaires,  il faut maintenir  des centres de proximité maillant tout le territoire.

Le lancement des opérations pour LA MARRE et CHAUMERGY est prévu pour 2012 avec un budget de 600 000 € pour les études et le commencement des travaux . Mener les deux constructions de front permettra des économies d'échelle.

  

Le  budget 2012 (20 873 000 € ) est un budget  maîtrisé qui permet cependant de poursuivre la structuration du service.

 

L’augmentation est intégralement supportée par le département qui voit sa contribution augmentée de 386 000 euros (+ 5,70%) la cotisation des communes ne sera pas augmentée

ce qui  permet une diminution significative de l’écart entre communes et département comme nous nous y sommes engagés, amenant la part du département àprès de 45% du montant des contributions

 

Sur le plan opérationnel, au niveau départemental l'activité globale est compensée par un renouveau de la prévention et de la prévision.

 

On constate une baisse de  4% de l’activité opérationnelle, incendies, interventions diverses.

 

Sous l’impulsion du nouveau Préfet Francis VUIBERT il est important de souligner le   renforcement des activités de prévention avec une priorité donnée aux locaux à sommeil et le renforcement des activités de prévision (DECI, contrôle des hydrants, ETARE…)

 

Nous poursuivons et nous achèverons l’application du décret de 2009 sur la revalorisation des vacations des Sapeurs Pompiers volontaires. Nous alignerons sur  5 ans de l’allocation de vétérance des nos anciens sur l’allocation de fidélité (ce qui nouss coûte plus de 50 000 euros par an)

Nous sommes très vigilants sur la question du statut de volontaire mis en cause par une circulaire Européenne  qui assimile le pompier volontaire à un travailleur au même titre que tout travailleur assujetti au droit du travail du pays.

Cette directive, actuellement en cours de révision et que certains voudraient voir appliquée aux sapeurs-pompiers volontaires, dit que lorsqu’on a terminé une période de travail, on ne peut pas reprendre une autre séquence de travail tant qu’on n’a pas bénéficié de 11 heures de repos.
Un sapeur-pompier volontaire qui travaille, devrait attendre 11 heures pour prendre son service de sapeur-pompier,  cette directive sonnerait donc la fin du volontariat.

 

En juillet dernier, une loi a été adoptée sur  le statut particulier des sapeurs pompiers volontaires.

L'article premier de la loi stipule :

 

L'activité de sapeur-pompier volontaire, qui repose sur le volontariat et le bénévolat, n'est pas exercée à titre professionnel mais dans des conditions qui lui sont propres.

L'activité de sapeur-pompier volontaire est à but non lucratif. Elle ouvre droit à des indemnités horaires ainsi qu'à des prestations sociales et de fin de service.

Ces précisions sont importantes car elles définissent  un statut particulier, qui contourne  les contraintes du code du travail.

Au lieu de percevoir des vacations comme c'est le cas actuellement, vous allez  percevoir des indemnités (seuls les mots changent... les montants restent les mêmes), ces indemnités n'étant pas assujetties aux cotisations et autres impôts.

 

L'application stricte de la circulaire Européenne rendrait  impossible le maintien du statut du volontariat donc d'un tissu de petites casernes réparties sur tout le territoire et mettrait en péril la sécurité des personnes et des biens.

La loi à été adoptée à la quasi unanimité des sénateurs et des députés. Cela montre que tous ont compris le risque qui planait sur le statut du volontariat en France. Si la loi a été votée à l'unanimité gauche -droite, nous ne sommes pas seuls en Europe et il faudra maintenant convaincre les autres pays que tout ne peut être marchandise, concurrence et rentabilité. 

 

Dans le Jura comme à Chaumergy, le service de secours repose sur les volontaires, le CASDIS sera à vos côtés pour défendre votre statut comme je suis votre interprète  pour obtenir une future caserne moderne, malgré les difficultés financières connues.


Je salue à nouveau votre engagement, vos efforts de formation, l'implication des jeunes, la compréhension généreuse de vos familles et je vous souhaite une excellente Sainte Barbe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CHAUMERGY