24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 20:23
médailles tuilerie
En présence du directeur industriel représentant la direction générale de la division Imerys Terre Cuite, Jean Louis, directeur du site de Commenailles, a récompensé seize de ses collaborateurs.
 
Cette réception a permis de mettre à l'honneur le savoir-faire, les connaissances, les qualités professionnelles et la fidélité des salariés de la tuilerie de Commenailles, dont l'ancienneté moyenne est de plus de vingt cinq années.
 
Cette fidélité, n'est pas le fruit du hasard : pour découvrir et maîtriser l'art de la terre cuite, de nombreuses années d'apprentissage et d'expérience sont nécessaires.
 Composée d’argile et d’eau, la terre cuite est abondante et recyclable, ce qui en fait un matériau naturel ancré dans son terroir d'origine, qui a toute sa place dans la construction écologique. La terre cuite offre une imperméabilité à toute épreuve qui assure l'étanchéité de la toiture et renforce sa résistance aux vents violents. Mais ce n’est pas le seul avantage des tuiles de Commenailles en toiture : grâce à leur inertie thermique, elles absorbent et restituent l’humidité, régulant ainsi la température de la maison . Elles sont ingélives, imputrescibles, et résistent durant de nombreuses décennies aux attaques du temps. 
Département de tradition par excellence, le Jura a su préserver au fil du temps, l’ensemble de son patrimoine  et plus précisément sa qualité architecturale . Les  toitures participent grandement à cette grande richesse architecturale. 
Un toit en tuiles de Commenailles s’intègre idéalement au paysage bâti existant.
La grande variété  de formes  et la riche palette de couleurs chaleureuses disponible permettent de répondre  à toutes les exigences aussi bien en restauration qu' en construction contemporaine
 
.tuiles.jpg
 
Un matériau écologique
La réglementation sur les déchets  considère la terre cuite  comme un matériau inerte :
• Décret Ministériel du 18 avril 2002, concernant la classification des déchets en France ;
• Directive Européenne 1999/31/CE définissant les produits inertes comme des « produits qui ne subissent aucune modification physique, chimique ou biologique importante ».
 
tuilerie1.jpg    
 Des processus de fabrication aux normes du Grenelle de l'environnement
• Le gaz naturel est le seul combustible employé en raison de sa combustion qui émet le moins de gaz à effet de serre (essentiellement CO2 et H2O).
• D’importants investissements ont été engagés depuis plusieurs années  pour traiter les fumées des fours afin de réduire les émissions gazeuses (conformément l’Arrêté Ministériel du 2 février 1998).
• Tous les déchets sont traités ou recyclés ; les rejets liquides sont traités en fabrication et les autres déchets suivent un tri sélectif avant recyclage ou revalorisation (seuls les déchets ultimes sont transférés dans un centre d’enfouissement technique approprié).
• Une politique de réaménagement et valorisation des sites de carrière à ciel ouvert est appliquée.
    La mesure des impacts environnementaux    
En 2003, les tuiles terre cuite de fabrication française ont fait l’objet d’une Analyse de Cycle de Vie (ACV) couvrant toutes les étapes de leur existence, depuis l’extraction de l’argile jusqu’à la fin de vie du bâtiment.
Menée collectivement par la Fédération Française des Tuiles et Briques (FFTB) et ses adhérents, cette initiative permet d’établir la liste des impacts environnementaux tant en consommation de ressources qu’en rejets ou émissions.
Elle démontre que  la tuile terre cuite de Commenailles répond aux 14 cibles définies par la démarche HQE®, démarche globale visant à garantir le développement durable dans le bâtiment. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois