18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 22:54

 

ehapad.jpg 

Comment peut-on dire de nos services sociaux qu'ils sont  une "armée mexicaine " comme cela a été dit en séance publique dans les rangs de l'opposition UMP ?

Les équipes vaillantes et courageuses de nos services sociaux sont présentes partout sur le terrain, elles sont confrontées à la dure réalité du contexte économique et à des situtations humaines de plus en plus problématiques.

Leurs  conditions de travail sont de plus en plus difficiles. Aujourd'hui le travail dit social demande un important investissement personnel, un grand professionnalisme et un grand sens du service public.

Nos personnels l'assument avec efficacité, responsabilité et dévouement. Nos services sociaux ont la lourde tâche d' accueillir , d' informer, d' orienter,  d'encourager, de rassurer, d' accompagner 40 000 jurassiens par an par des actions formelles et 12 200 par des allocations ou aides financières. L'année 2011 est marquée par une forte demande d'interventions et l'arrivée de nouveaux publics précarisés: jeunes , salariés, agriculteurs, retraités.

Le Conseil Général est l'acteur majeur des dépense sociales et médico-sociales du département. Au fil des étapes de la décentralisation et  faute de compensations suffisantes  la charge financière qui en découle s'accroit de façon exponentielle. ( chaque année 2 M€ en plus)

 

                 Budget de l' Action sociale: 128,3M€

                     (40% du budget départemental)

 

Personnes handicapées: 35,9 M€

Famille et enfance 28,9 M€

APA: 22,5M€

RSA:20,7M€

personnes âgées: 8,1M€

personnes en difficultés : 4,1M€

prévention médico-sociale: 2,8M€

moyens des services: 4,3M€

aide à l'investissement: 1M€

  

MDPH_small.jpg

 

Dans  ce budget social,

 

-  94, 30% des dépenses sont obligatoires : elles sont calibrées financièrement et imposées par l'Etat: APA, RSA, Prestations handicap)

 

- 4,62% sont des dépenses liées à des actions obligatoires non calibrées: plan d'insertion, aide sociale à l'enfance..)

 

-Seulement 1, 08% sont des actions volontaires et facultatives comme les  aides à l'amélioration au  logement des personnes âgées, les aides aux jeunes..

 

Les dépenses sociales  sont la réalité de nos obligations réglementaires et  la solidarité nécessaire au bien vivre ensemble.

Il est important de faire remarquer que ce budget social du département a un impact important sur l'emploi et l'économie jurassienne.

 

- 1609 emplois sont rémunérés au titre des EHPAD , hébergement, dépendance,

- 519 emplois temps plein pour le maintien à domicile des personnes âgées

- 545 fonctionnaires territoriaux agents non titulaires et assistants familiaux pour les services intervenant dans les domaines de la solidarité et santé

- 63 personnels permanents pour l'insertion et les politiques du logement

soitr au total 2736 emplois consacrés à l'action sociale ,1er employeur du département représentant une masse salariale de 48M€

 

Le budget génère le pouvoir d'achat par le versement  de 23,10 M€ d'allocations

- à 3327 allocataires du RSA

- à  888 bénéficiares de prestations handicap


Au final avec l'APA, ( 29 249 000€), le budget social du département génère directement ou indirectement plus de 71M€ de pouvoir d'achat annuel aux différents publics concernés.

 APA_small-medium.jpg

 

Le coût  des dépenses sociales est de 530, 07€ par habitant jurassien contre 506,07€ de moyenne nationale.

Notre département est viellissant avec un indice de vieillissement de 76,8 alors que la moyenne nationale est de 66,3 et qu'il est de 66,8 en Franche Comté.

Comme la société française notre département est marqué par de profondes mutations des structures familiales, par un accroissement du nombre de familles monoparentales: le Jura compte aujourd'hui 1 famille monoparentale pour 3,7 couples contre 4,7 en 2000.

Les familles recomposées et monoparentales sont exposées à des difficultés dans la vie quotidienne, parfois à la précarité, ce qui amène nos politiques en faveur de la famille  à mener des actions de prévention et de protection de l'enfance pour un budget de 18 394 950 € soit 18 % de notre budget social avec une augmentation de 3 394 950€ cette année  soit 23% d'augmentation dont les trois quarts relèvent des placements sur décision de justice.

Fin 2011, 750 jeunes nous sont confiés  contre 555 fin 2009.

La pauvreté jurassienne, à l'image de la pauvreté française, ne cesse de s'aggraver.

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA