28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 10:45
14-juillet-chaumergy-13.jpg
 
Chaumergy:le Progrès, article et photo de Laurence Tournier:
Le 14 juillet était commémoré dimanche au monument aux Morts. Gilles Tschanz et Danielle Brulebois ont remercié les pompiers du centre d’intervention de la commune pour leur dévouement de tous les jours et leur investissement dans l’organisation des festivités.
 
 
Mon intervention, après celle de Monsieur le Maire:
 
 
 
 
Monsieur le Maire,
 
 
Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers municipaux,
 
Messieurs les Anciens Combattants,
 
Messieurs les Gendarmes,
 
Monsieur le Chef de centre et Mesdames et Messieurs les pompiers,
 
Mesdames et Messieurs les Présidents d’associations,
 
Mesdames et Messieurs les professeurs et Enfants des écoles,
 
Mesdames et Messieurs chers concitoyens,
 
Nous voici fidèlement rassemblés auprès du monument élevé à la mémoire des enfants de Chaumergy morts au champ d’honneur,  pour montrer notre attachement aux valeurs fondatrices de notre patrie, pour honorer nos soldats et nos anciens combattants, et pour rendre hommage à nos soldats, à nos gendarmes et à nos pompiers qui assurent au quotidien, parfois au péril de leur vie, notre tranquillité et notre sécurité.
 
Le 14 juillet est une journée de fête dans notre commune grâce à l’implication des pompiers qui comme leurs prédécesseurs, ont à coeur le maintien de la tradition pour que cette date magique continue à s’inscrire dans les mémoires, malgré le temps qui passe avec sa cohorte de souvenirs colorés et joyeux, ses animations, son bal et son feu d’artifice.
 
La commémoration de la prise de la Bastille n’a plus rien de révolutionnaire, c’est aujourd'hui une belle fête conviviale et fraternelle, mais n'oublions jamais qu'elle est à jamais le symbole fort de la fin des oppressions et des injustices, et de l’avènement du citoyen libre.
 
En effet, le 14 juillet 1789, le peuple français se révoltait au nom des idéaux de liberté, d’égalité, de fraternité qu’il avait érigés en valeurs suprêmes. Ces trois mots sont toujours les lumières qui guident la civilisation dans le monde entier. Ils ont fait de la France la terre des Droits de l’homme et la patrie des libertés. La République, de la première à la cinquième, nous a légué un héritage considérable : la Déclaration universelle des droits de l’homme, le suffrage universel, la liberté de la presse,  la liberté d’association, l’instruction laïque gratuite et obligatoire et nombre d’acquis sociaux comme la sécurité sociale.    
 
Nous savons que le chemin fut long et difficile. Nous savons ce qu’il a fallu de courage et de détermination à nos aînés pour qu’aujourd’hui la démocratie, cette démocratie qui nous semble si naturelle, soit installée durablement. Mais gardons nous de croire que cet idéal est établi à jamais, que les luttes d’hier et les sacrifices des générations qui nous ont précédés n’appartiennent qu’au passé. Ces biens précieux et récents dont nous disposons aujourd’hui, avec la République et la démocratie, doivent être cultivés et préservés.
 
Certes la démocratie n’est pas parfaite, elle connaît des crises et des soubressauts, mais l’homme n’a pas encore trouvé mieux pour organisersa vie dans une société de justice, de paix et de progrès. Ceux qui ont connu le régime de Vichy savent ce qu’elle vaut. Veillons donc à ne pas la dénigrer. Ne négligeons pas le droit de vote si chèrement acquis par nos aïeux. En France, nous votons souvent, il nous faut nous en réjouir plutôt que de nous en plaindre. Lorsqu’une petite partie seulement de la voix du peuple se fait entendre, l’abstention devient l’ennemie de la démocratie.
 
De même que la défiance qui se développe à l’égard de nos institutions et des élus, à cause d’exceptions malheureuses. Si des égarements malhonnêtes de quelques uns méritent l’opprobe.
 
l'immense majorité des élus, de gauche comme de droite,  élus locaux, élus de terrain, sont des élus responsables, attentifs à la bonne gestion de leur collectivité.Ils   oeuvrent au quotidien pour l’intérêt général en donnant de leur temps et de leur personne pour améliorer toujours le cadre de vie, répondre aux besoins des habitants, défendre leurs écoles, leurs services et leurs commerces, développer harmonieusement leur commune. Ils méritent votre confiance.
 
C’est aussi au dévouement des associations que nous devons la vivacité de la démocratie locale, et aux bénévoles qui dans notre commune font vivre la fraternité en créant du lien et de la solidarité.
 
Les pompiers ici présents en sont l’exemple par excellence, ils ont notre reconnaissance et notre admiration pour leur courage, leur disponibilité et leur efficacité. Ils méritaient bien, comme l’a dit notre maire, une caserne neuve et des conditions d’exercices enfin dignes de leur mission.
 
Dans nos communes rurales, c’est leur arrivée rapide et les premiers soins qu’ils prodiguent qui permettent d’abord de sauver des vies. C’est pour cela que le Conseil général s’engage de façon importante dans le fonctionnement du SDIS, Service départemental d’incendie et de secours, et le financement des casernes, en particulier des petites qui ne sont pas oubliées.
 
Un effort important de rattrapage a été entrepris pour les casernes devenues obsolètes. Nous pensons qu’il est nécessaire de maintenir un maillage serré du territoire en équipements, si nous voulons assurer le renouvellement des vocations de pompiers volontaires et par la même assurer à tout moment et partout la sécurité des jurassiens et le service public de l’accès aux urgences. Car c’est bien par les services publics que la République s’est enracinée dans chaque parcelle de nos territoires.
 
Veillons à ce que ces principes ne soient jamais bafoués et qu’ils soient transmis aux jeunes générations ; saluons les professeurs et les enfants des écoles de Chaumergy toujours présents aux commémorations patriotiques, très fidèles au devoir de mémoire.
 
« La France se compose des morts qui l’ont fondée aussi bien que des vivants qui la continuent », écrivait Victor Hugo.
 
Notre présence aujourd’hui montre que c’est notre volonté collective de continuer à perpétuer ces idéaux qui nous permettent d’abord de faire de notre village, un lieu de vie, un lieu d’échanges et de bien vivre ensemble.
 
Je vous souhaite à toutes et à tous un très beau 14 juillet à Chaumergy.
 
feux-chaum.jpg
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans DISCOURS