18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 14:40
Le RSA: communiqué

Communiqué du groupe PS - divers gauche du Conseil départemental. 



Suite aux différentes polémiques départementales sur le RSA et aux déclarations de madame Pélissard, première vice- présidente en charge des solidarités, 
nous souhaitons apporter les précisions suivantes: 


Nous avons toujours à l'esprit les propos inacceptables et particulièrement choquants de Madame Pélissard lorsqu'elle a présenté en séance publique de décembre la politique de la nouvelle majorité en matière de RSA.
Elle a dit: 
"Il est certain que nous allons faire la chasse à toutes les personnes qui sont au RSA et qui ont moins de 35 ans." 
Elle a poursuivi:  
" Je parle à l'intention de la presse et j'aimerais bien qu'elle m'écoute car j'ai vu qu'ils étaient en train de parler." 

Cette intervention est consignée dans le compte rendu officiel du conseil départemental et vérifiable sur la bande enregistrée de la séance publique. 

Nous dénonçons cette instrumentalisation du RSA et cette manière de stigmatiser les personnes démunies, en particulier les personnes seules en foyer monoparental avec enfant, en les accusant de " s'installer dans le système."
 

Nous rappelons que le RSA est entré en vigueur sous le gouvernement Sarkozy, qu'il remplace depuis 2009 à la fois le RMI ( revenu minimum d'insertion) et l'allocation de parent isolé (API) Il n'y a donc rien d'étonnant si les chiffres ont progressé dans le Jura, comme ailleurs.



Le RSA 7 heures présenté en séance publique par madame Pélissard n'est pas une idée nouvelle. 
Elle ne fait que reprendre les vieilles idées de Nicolas Sarkozy sans tirer aucune leçon de l'échec cuisant de ces expérimentations.
En effet, en 2012, quinze départements, ont été volontaires pour conduire l'action du RSA 7 heures. Ce fut un véritable fiasco, malgré une forte médiatisation, puisque 634 contrats seulement furent signés pour toute la France. 


Mais nous doutons que la faisabilité de la proposition ait la moindre importance pour madame Pélissard. 
Ce qui compte avant tout c’est l’affichage que les bénéficiaires du RSA doivent travailler, et que s’ils ne le font pas, c’est parce qu’ils se complaisent dans le confort de l’assistanat. Avec 500 Euros mois? 

D'autres part voici quelques rectifications sur les déclarations  parues dans la presse.  


Ce n'est pas le Conseil départemental qui " place les bénéficiaires du RSA chez Géant Casino" comme le dit Madame Pélissard dans le Progres. 


C'est le collectif COMPSERPRO ( associations d'insertion) qui est chargé par convention de leur trouver des missions hebdomadaires avec un CCD de 7 heures. 
Pour le moment la DIRECCTE n'a pas validé ce type de contrat marchand qui doit faire l'objet d'une demande de dérogation, car depuis juillet 2014 tous les contrats à temps partiel doivent comporter une durée d'au moins 24 heures. 


Nous pointons du doigt cette médiatisation du RSA 7 h dans le Jura,  stigmatisation déguisée des allocataires alors que depuis des années, les majorités qui se succèdent et les services du conseil général mettent en oeuvre des actions d'insertion semblables avec les partenaires associatifs, l'Etat et Pôle Emploi. 


Regroupées dans le Programme Développement d’Insertion (PDI) validé le 3 décembre 2014, elles donnent de bons résultats. Le Jura se classe parmi les meilleurs départements (10ème) pour le retour à l'emploi des personnes qui en sont le plus éloignées. Ce qui permet au Conseil départemental de mobiliser de façon importante le fonds social européen, (FSE ) donc des moyens renforcés tant qualitatifs que financiers.  


       Plutôt que de ressortir les vieilles recettes, nous proposons à la majorité de s'engager aux côtés des territoires dans l'expérimentation "territoire zéro chômeur de longue durée" qui vient d'être votée à l'unanimité par l'Assemblée nationale. L’expérimentation, initiée par ATD Quart Monde et soutenue par Emmaüs, le Pacte civique et le Secours Catholique, vise à proposer, sur des territoires habilités, à tout chômeur de longue durée qui le souhaite, un emploi à durée indéterminée, adapté à ses compétences, sans surcoût pour la collectivité.

Le RSA: communiqué

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA