24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 23:25
Voeux 2016 dans les communes du canton
Voeux 2016 dans les communes du canton
Voeux 2016 dans les communes du canton

Tout au long du mois de janvier, j'ai fait tout mon possible pour répondre à l’invitation des maires aux cérémonies de voeux organisées dans leurs communes. Ce sont autant d'occasions de rencontres avec les élus et les habitants.

J'apprécie la diversité et la convivialité de ces réunions annuelles qui reflètent l’identité de chaque commune et qui montrent combien cette cellule de base de la vie collective, même petite, reste importante dans notre pays. La population, par sa participation importante, manifeste son attachement à ces rendez- vous citoyens et sa volonté de cultiver son sentiment d'appartenance à une commune.

Chaque maire fait un bilan d’étape et apporte à ses administrés des informations fraîches sur les réalisations et sur les projets futurs. C’est donc aussi un véritable moment démocratique.

Ces vœux sont aussi l'occasion pour les élus departementaux d'expliquer devant les habitants des communes les actions et les politiques du département, les Maires nous laissant courtoisement nous exprimer. Ci-dessous ma prise de parole à Grozon, qui fut partout semblable dans les grandes lignes mais adaptée à chaque commune. 

DISCOURS VŒUX 2016 à Grozon. 


Monsieur le Maire,


Tout d’abord, Monsieur le Maire, je tiens à vous remercier de votre invitation et je suis très heureuse de participer avec vous à cette cérémonie de vœux.
Je vous présente à mon tour, à toutes et à tous mes vœux de santé et de bonheur pour 2016.


Qu’elle vous soit généreuse et radieuse et qu’elle apporte une embellie à ceux qui ont été dans la peine ou les difficultés en 2015. 
Je souhaite réussite et prospérité aux représentants de l'administration: services de santé, d'éducation, au personnel de l'école, aux gendarmes et aux pompiers qui méritent notre reconnaissance pour leur dévouement et leur efficacité. Je souhaite la réussite des projets et des activités des associations et des bénévoles  qui mettent de la vie et de l'animation dans nos villages. Ils sont indispensables dans notre canton pour permettre à tous l'accès à la culture, au sport, aux loisirs, pour tisser des liens d'amitié et de bienveillance entre les générations.
 
C’est toujours un réel plaisir de venir dans votre belle commune, de Grozon, Monsieur le Maire, on y est toujours bien accueilli, vous savez avec votre équipe et l'ensemble de la population y faire  régner  une ambiance chaleureuse. Chez vous, solidarité et fraternité ne sont pas de vains mots.


J’étais avec vous, il n’y a pas très longtemps pour l’inauguration du plateau multisports, véritable réussite par la diversité des pratiques sportives offertes, par la qualité de la conception, du choix des  matériaux et de sa parfaite intégration dans le paysage bucolique de Grozon, qui en fait  aussi un lieu de rencontres multigénérationnelles.. 
Je suis souvent passée aussi dans la commune avec le jury départemental du fleurissement. Vous êtes venus au Conseil Départemental le mois dernier, pour recevoir le prix qui vous est décerné tous les ans et bien mérité cette année, le fleurissement 2015 était particulièrement réussi. Je constate que Grozon est joliment décorée aussi en hiver avec de très jolies illuminations. Nous avons remis aussi à Madame Sylvie Cour, pour la belle ferme Pré Sang , le premier prix des fermes fleuries .
Nous nous sommes encore rencontrés à Poligny pour la Sainte-Barbe pour honorer et remercier  nos pompiers.  
J’ai assisté à la Préfecture à la remise de la médaille bronze à Madame Sonia Rigaud, par Monsieur le Préfet, la récompensant de son engagement bénévole au sein du club de foot Grozon Grimont. En tant que Présidente de la Commission Culture, j'ai aussi connaissance du dossier des fouilles concernant les vestiges laissés par l’ancienne saline. Datant du Haut Moyen Age, ils sont uniques en France. J'aime espère aussi revenir au théâtre voir l’excellente troupe Plâtre et Sel.
Tout cela pour vous dire que depuis que j’ai le très grand honneur d’être votre Conseillère départementale, avec Philippe Antoine, je mesure encore mieux combien Grozon est une commune vivante, attachante et dynamique. 
Je salue le travail et l’engagement du Maire et des Elus de Grozon, leur volonté d’améliorer sans cesse le quotidien des habitants.
Les élus locaux de base que l’on dénigre souvent, sont dans nos mairies le socle essentiel de notre République, pour faire vivre ses valeurs de fraternité, de solidarité, de vivre ensemble qui ne sont  ici pas que des notions, mais une réalité.

Vous avez su à l’image de vos prédécesseurs vous adapter aux coups durs, faire face aux crises et à Grozon on sait ce que cela veut dire avec l'histoire des Plâtrières. Elles ont connu des années glorieuses mais aussi les vicissitudes du siècle passé, avec la fermeture en 2005 qui a entraîné la perte des emplois et des recettes de la taxe professionnelle pour la commune. Vous avez ici toujours su faire face aux difficultés, relever les défis et trouver des solutions.


Vous êtes l'exemple du courage et de la combattivité, comme beaucoup de maires de petites Je crois qu’il ne faut pas céder à la sinistrose, garder espoir et confiance en l’avenir.  On entend sans arrêt les mêmes lamentations sur la baisse de dotations de l’Etat, la loi NOTRe, etc… Mais comme je l’ai dit au Conseil Départemental, ce n’est pas une raison pour sans cesse broyer du noir et se réfugier dans l’immobilisme, il faut aller de l'avant et trouver comme vous des solutions.
Malgré tout ce qu’on peut entendre sur les finances du Conseil départemental " qui n'aurait plus de sous" je tiens à vous rassurer, il sera toujours aux côtés des jurassiens en 2016 pour assurer ses missions. 
 Avec un budget de 324 millions d’€ en légère augmentation + 3 M€ par rapport à 2015, nous avons encore de quoi faire, (  malgré les baisses de dotations de 3,5 M€ qui sont totalement compensées par une hausse des recettes fiscales indirectes)
Le  montant des recettes de fonctionnement n'a pas baissé,il est de 273,4  Millions d’€ exactement  comme en 2015.  
Nous assurerons donc nos missions essentielles qui sont les solidarités avec un budget de 112 millions d’€uros 
Handicap: 38 millions d’€, personnes âgées 32 millions d’€, RSA 25 millions d’€ et Enfance Famille 18 millions d’€.
Nous avons comme vous, pour priorité le maintien à domicile des personnes âgées et nous veillerons à ce que les promesses de campagne de la nouvelle majorité soient tenues en particulier sur la revalorisation de l’heure d’APA, ce qui ne sera pas le cas hélas encore cette année. Votre projet de MARpA est un excellent projet, qui permettra aux seniors de vieillir comme elles le souhaitent dans leur village, avec les gens qu'elles aiment et qu'elles connaissent et avec toute la déférence qui leur est dûe. 
Le Conseil départemental poursuivra avec l'aide à la pierre ses politiques d’aide à l’habitat, avec l'amélioration des logements, en particulier pour l' efficacité énergétique, avec le fonds d'aide à la rénovation énergétique , l'adaptation du logement pour les personnes âgées et handicapées. N' hésitez  pas à  nous solliciter lorsque vous avez des projets avant que les travaux ne soient commencés, car certains peuvent être éligibles aux aides départementales… 
L'accès à Internet par satellite pour ceux qui n'ont pas d'autres moyens d'accès  est  toujours subventionné jusqu’à 500 €.


Dans le domaine des routes, beaucoup de travaux restent à faire sur notre canton et nous regrettons que le budget consacré à l’investissement sur le réseau routier ne soit que de 10 millions d’€ ; il est en baisse de 7 millions d’€. Nous le regrettons et nous veillerons néanmoins à ce que soient effectués les travaux nécessaires pour préserver la sécurité des usagers de nos routes départementales.

Pour ce qui est de l'Education et des Collèges, ils restent comme les solidarités et les routes  dans nos compétences obligatoires.
L'avenir de la jeunesse nous préoccupe et tout doit être fait pour  la  réussite scolaire de nos jeunes. Le collège de Poligny qui nous concerne ici a été rénové de façon importante dans les années 2013-2014, (ouvertures, fenêtres, volets été changés en totalité, la cuisine et la SGPA ont été réhabilitées et modernisées) . Des efforts  importants ont été faits sur l’alimentation et la réduction des déchets, et grâce à l'implication d'une excellente équipe d'agents départementaux, le collège de Poligny est cité nationalement en exemple, il a reçu de nombreux prix et distinctions. 


Les transports scolaires, par contre ne seront plus de notre compétence, ils vont passer à la Région Bourgogne Franche Comté.  Mais  je sais que nous pouvons faire confiance à Marie-Guite DUFAY, Présidente,  qui a toujours fait de l’éducation et de la jeunesse une priorité et qui s'attache à préserver le pouvoir d'achat des familles . Je sais qu'elle aura la volonté de préserver la gratuité des transports, de  maintenir  le niveau de qualité et de sécurité exemplaire que le Jura a su mettre en place pour ce service. 


Le Conseil Départemental restera aussi aux côtés des agriculteurs, des éleveurs, des organismes agricoles et des AOP. 
 Nous savons leur importance et celles de nos coopératives pour créer de la richesse et conserver le patrimoine naturel de nos territoires ruraux. Grozon a la chance d'avoir conservé 10 exploitations agricoles, il faut saluer le mérite et le travail des Gaec et exploitations familiales que je rencontre parfois dans les concours agricoles. 
Nous nous battrons aussi, bien que la loi NOTRe nous ait enlevé la compétence économie, pour que notre action de soutien soit maintenue aux entrepreneurs, artisans et commerçants.
C'est possible ailleurs dans les départements voisins, comme la Cote d'Or, alors pourquoi pas dans le Jura? 
 Les petites entreprises, l'artisanat , le petit commerce constituent  la première entreprise du Jura en matière d'emploi, et de services de proximité. C'est grâce à l’action des chambres consulaires et en particulier de la CMA Chambre des Métiers et de l'Artisanat, de Jura Initiatives( soutien à l'installation, à la reprise, au développement,  accompagnement technique, juridique, formation, apprentissage....) que ce tissu économique dense et bien reparti se maintient sur tout notre territoire départemental. 


Le Conseil Départemental a conservé avec la Région la compétence partagée du sport et de la culture. Nous nous devons d’être aux côtés des associations qui sont une richesse pour nos territoires, grâce au dévouement et à l'implication de nombreux bénévoles qui donnent de leur temps et prennent des responsabilités pour le bien commun.  
La nouvelle majorité a prévu de réduire drastiquement les aides aux  sportifs en particulier pour les contrats d‘objectifs, ce qui risque de mettre en difficulté beaucoup de clubs. 
J’ai demandé à ce que soit revue cette décision et je pense que le Président Pernot sera sensible à nos arguments, puisqu’il a accepté d’en rediscuter fin janvier. 


L’actualité douloureuse, montre que tout doit être fait pour permettre à notre jeunesse de s'epanoir, de progresser et de s'élever. Le sport est une véritable école de la vie qui permet le développement personnel et collectif.
Avec le fonds d’Animation Locale, nous apportons aussi une petite aide financière annuelle,  aux qui est appréciée des clubs et des associations. N’hésitez pas à nous faire connaitre vos projets et vos activités et à nous inviter à vos manifestations.


Les aides aux Collectivités seront maintenues.
 Le Conseil départemental a un devoir de solidarité territoriale afin d’aider à l’équipement de chaque commune, la loi NOTRe le confirme. Un fonds de 3 millions d’€ est prévu à cet effet. L' accord cadre avec l'agence de l'eau signé en 2014, se poursuit. 
Dans le domaine de l’assainissement par exemple Grozon a été retenu au programme 2016 assainissement pour la rénovation de ses réseaux de collecte, de transit et de la station filtre à roseaux.
Le rôle du département, c’est d’être le garant des solidarités humaines mais aussi des solidarités territoriales. 
La Loi NOTRe le confirme. 
La fameuse loi NOTRe, celle qui fait tant parler, qui est devenue la tarte à la crème des médias et des politiques. Elle sert souvent de parapluie ou de prétexte à des desseins arbitraires, pas toujours transparents et innocents.
Il faut avoir un discours de vérité sur la loi NOTRe qui est souvent reprochée au seul Gouvernement. Cette volonté d'imposer aux communes et aux Communautés de Communes une réorganisation territoriale est d’abord une volonté des majorités de la droite très libérale qui se succèdent à Bruxelles et qui exigent depuis 2002 que la France fasse des réformes structurelles. La commission européenne, nous reproche notre trop grand nombre de communes,  et d'élus, vous savez le fameux mille-feuille territorial. La réflexion sur le mille-feuille, véritable tarte à la crème des médias et des politiques, est sans doute nécessaire mais elle ne doit pas se réduire à l'aspect des dotations.  


Nous sommes d’accord pour dire qu' au vu de l'état des finances de notre pays depuis deux décennies, il est nécessaire de faire des économies et que chaque échelon de collectivité doit participer à l'effort national. Mais le mille-feuille, où coute-t-il le plus cher? Pas dans nos communes assurément.  Et si l'on réfléchissait un jour à l'attaquer par le haut?   
Personne n'en parle jamais, mais je suis sûre qu'il y a là d'abord, au plus haut niveau, des  économies à faire.
Ce qui est sûr, c'est  que les objectifs d’ordre financier ne doivent pas occulter l’essentiel : celui de la démocratie locale et celui de l’équité territoriale.
D'ailleurs qu'est-ce qu’un territoire aujourd’hui ? 
La question de l’argent enferme le débat dans un dialogue de prétendus experts qui semblent détenir la vérité, pour définir les bonnes dimensions d’une collectivité, d'un bassin de vie. On définit des périmètres, sans se soucier des projets et des véritables besoins d'aménagement et d'équipements pour améliorer le quotidien des gens. 
  Mais que demandent nos concitoyens ? Sont-ils malheureux dans nos communes et nos communautés de communes ? Non, puisqu'au dernier recensement ce sont les territoires ruraux qui gagnent en nombre d'habitants, et qui attirent le plus alors que les villes perdent de la population.  
Le canton de Bletterans en est le témoignage. C’est que les Communautés de communes à taille humaine telles qu’elles existent, Comté de Grimont, Hauts de Seille, Bresse Revermont ont su développer une qualité de vie, de l’attractivité et des services qui conviennent parfaitement aux habitants.  Demandent-ils quelque chose de plus, d'autre? Les a -t- on consultés? Non. 
Je comprends les élus qui comme vous se questionnent sur la pertinence de communautés de communes à 140 communes avec 40 000 à 50 000 habitants ? Se rassembler avec qui et pour quoi  faire ?
 Je comprends les Maires qui, comme vous, avant de s’engager, veulent réfléchir, définir un projet, l’affiner, écrire un programme où chacun pourra faire part de ses interrogations, définir les besoins et les souhaits de son territoire. Et en premier lieu être informés clairement des conséquences financières des divers transferts ou abandon de compétences. Ce qui est assez cocasse, c'est que ceux qui levaient les bras au ciel lorsque le bas canton de Poligny fut rattaché au canton de Bletterans, veulent aujourd'hui rattacher Biefmorin à Champagnole!  
Et les incidences sont d'une autre importance, car le canton ne gère rien, ce n'est qu'une plus grande circonscription électorale, ce qui ne change rien à la vie et à l'administration des communes, alors que la communauté de communes, elle va gérer les choses importantes, fiscalité, budgets, permis de construire, implantation des services et des équipements, zones d'activités, eau, déchets etc ..
Et la proximité dans tout cela? 
Alors que tout le monde n'a que ce mot à la bouche la proximité ne se décrète pas, c’est un état d’esprit: d'abord une connaissance fine de son territoire et de chacun de ses habitants, une présence, un engagement de tous les jours. Celui que vous, Monsieur le Maire et vos élus municipaux incarnez au quotidien, ici, dans votre commune, au service de ses habitants.
Alors vive Grozon!  vive le Comté de Grimont ! Et bonne soirée à tous.
Danielle Brulebois
Conseillère départementale du Canton de Bletterans. 

 

Voeux 2016 dans les communes du canton
Voeux 2016 dans les communes du canton
Voeux 2016 dans les communes du canton

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans canton