27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 15:32
photo le Progrès Jean Marie Duquet au foyer Saint Joseph

photo le Progrès Jean Marie Duquet au foyer Saint Joseph

Départ de M. Duquet, Directeur Foyer St Joseph 20 mars 2014

 

Je suis particulièrement honorée, Monsieur Duquet, de porter au nom du Conseil général du Jura le message de remerciements et de reconnaissance qui vous est dû. Ce faisant, je porte ici la voix de tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec vous, représentés aujourd’hui par Monsieur Christian Juncker, Directeur de la Santé et des solidarités, et Monsieur Didier Ferré, Chef de mission. Toutes ces personnes, comme les élus du Conseil général, reconnaissent en vous un grand homme, profondément engagé dans ses missions, un homme de conviction qui depuis trente ans poursuit le même objectif d’excellence, en mettant ce qu’il a de meilleur au service de l’intérêt général. Votre contribution à la construction de la politique de l‘aide sociale à l’enfance de notre département est immense. Vous avez toujours su répondre efficacement aux demandes du Conseil général, à la commande institutionnelle, être attentif aux besoins de la société, dans ce métier de direction qui se décline à travers de nombreuses disciplines et de multiples missions, à la croisée du plus personnel et du plus universel. Vous avez su organiser la convergence et l’harmonie de mondes différents : collectivités, justice, éducation, police, entreprises, associations…, dans un dialogue permanent et un climat de confiance réciproque. Votre action a été un élément moteur et déterminant dans la réussite du GCSMS – Groupement de Coopération Social et Médico Social, Juralliance et tout dernièrement encore, à quelques mois de votre retraite, vous avez su trouver les moyens de développer des places d’accueil supplémentaires sur le Haut Jura, modèle qui est étendu à l’ensemble du territoire aujourd’hui. Vous avez été à l’initiative de l’expérimentation sur Lons d’un accueil spécifique pour des jeunes majeurs en voie d’autonomie. Vous avez eu constamment le souci de trouver les réponses éducatives aux situations les plus singulières et les plus complexes, vous adaptant sans cesse aux évolutions sociales et économiques, à leur impact sur les familles, aux effets collatéraux du chômage, de la précarité et de la pauvreté. Vous avez su à chaque fois prendre de nouvelles responsabilités, remettre en question les usages habituels et sortir des sentiers battus pour « tricoter des solutions » comme vous aimez à le dire. Avant même la loi du 5 mars 2007 qui invite à diversifier les modes de prise en charge, vous avez été, Monsieur Duquet, précurseur dans le Jura en matière d’accueil séquentiel et d’accueil de jour. Nos services n’ont pas oublié ce jeune en errance, à qui vous avez proposé une chambre pour refuge, imaginant une sorte de service à la carte , en lien avec le Juge des enfants. Constance et challenges, conscience professionnelle, force de l’engagement, sens de l’anticipation et de l’innovation, caractérisent votre long parcours. Votre droiture, vote intégrité, votre modestie, le subtil équilibre entre la richesse de l’affectivité et la solidité du jugement dont vous avez toujours fait preuve suscitent respect et admiration unanimes. Ce long chemin d’exigence est jalonné par une quantité d’actes de dévouement et de générosité, tant votre capacité à aller vers l’autre avec bienveillance et attention est naturelle. Vous avez fait tomber des barrières, vos combats ont débouché sur des avancées sociales reprises nationalement pour faire reconnaître les droits des enfants placés et de leurs parents. Vous avez changé le regard de la société sur les familles en difficulté, vous avez redonné dignité et estime de soi à nombre de parents, confiance et joie de vivre à tant d’enfants ! Et je trouve que cette belle phrase d’Albert Camus peut vous être dédiée : « Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, rien n’aurait été possible » Car votre main tendue, Monsieur Duquet, qui a fait tant de bien, mérite notre reconnaissance : votre main tendue aux enfants pauvres de notre société contemporaine, où la pauvreté revêt hélas de multiples formes : pauvreté matérielle, pauvreté intellectuelle, pauvreté affective, pauvreté spirituelle, pauvreté culturelle… Avec vos équipes, tout au long de ces années, vous avez œuvré avec cœur et intelligence , pour donner aux jeunes en souffrance un lieu de vie sécurisant, protecteur et chaleureux, mais beaucoup plus encore en leur permettant de regarder plus haut, plus loin, de s’élever toujours et de révéler ce qu’il y a de grand, d’unique, de beau en chaque être humain . Vous avez réveillé et encouragé des talents, comme la superbe voix de Charlotte que nous venons d’entendre ce soir ou comme chaque année, la moisson de créativité et de poésie offerte au public par vos jeunes comédiens, chanteurs, danseurs, artistes, lors de votre traditionnelle soirée cabaret. Vous avez permis à ceux qui en étaient éloignés d’approcher la culture, vous les avez encouragés dans la pratique artistique qui favorise l’enrichissement, l’épanouissement, permet de s’ouvrir au monde et aux autres, de trouver sa place, de construire sa personnalité et son identité. « Ce qui compte, c’est ce qu’on fait pour les autres » disait André Malraux. Tout ce que vous avez fait dans votre carrière, compte à jamais pour notre département et pour l’enfance. Votre parcours professionnel est une véritable leçon d’humanisme, de modestie, de courage et d’amour, amour de la vie, amour de l’autre. Vous avez aussi de nombreux engagements associatifs, à l’URIOPSS – Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés Sanitaires et Sociaux - Bourgogne Franche Comté, Présidence de l’OJEVIM – Observatoire Jurassien des Enfants Victimes de Maltraitance. Nous ne sommes pas tristes ce soir, car nous savons pouvoir compter sur votre grande expérience et votre générosité pour continuer à nous accompagner dans nos réflexions et nos actions au service de l’enfance et de la famille. Je sais, Monsieur Duquet, que vous avez encore de nombreuses portes à ouvrir, dans la fidélité à vos valeurs et à vos enthousiasmes. Au nom du Conseil général, du Président, des Conseillers généraux et des Personnels, je vous souhaite le meilleur pour ces temps à venir.

Danielle Brulebois

Vice -présidente du Conseil général

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois